Rengaine
Paradis perdu(1940) d'Abel Gance


Pierre Leblanc (Fernand Gravey) drague Janine (Micheline Presle), une jolie nana, pendant le bal du 14 juillet 1914. Après avoir perdu sa trace, c'est par hasard qu'il la croise livrant une robe du grand couturier Calou à une riche cliente. Pierre et Janine tombent amoureux, se marient, et le jeune homme est engagé par le couturier. Mais la guerre éclate et Pierre part au front.

Ca tourne à l'obsession

Un conte de fées un peu niais. Voilà comment il serait tentant de définir Paradis perdu.
Enchaînant les poncifs du mélo (naissance, décès, richesse, malheur, oh un oiseau !) Abel Gance mène son bateau à un rythme de sénateur fan de Drucker.
Seulement voilà, il y a toujours dans un coin de l'écran ou dans un bout de scène, l'ombre d'un grain de sable venu détraquer la romance. C'est, dès le début, des agents qui arrêtent Pierre pendant le bal, le séparant de Janine (en fait, ce sont des potes venus lui faire une farce). C'est aussi, à la façon d'Ophuls, un letimotiv venant scander chacune des grandes étapes de l'histoire de Pierre et Janine. Ici on entendra donc la chanson "Paradis perdu" à chaque évènement important, heureux ou pas. Soit toutes les vingt minutes. Oui ça fait beaucoup.

Le procédé serait gonflant si Gance ne nous tendait pas un miroir se déformant de plus en plus : parti pour faire un inoffensif mélo (c'est ce que veut la France de 1940), voilà que la maladie mentale gagne peu à peu son héros et donc le film.

Sans trop spoiler (tous les résumés le mentionnent alors on peut), disons que Janine (Micheline Presle) disparait au milieu du film, fournissant ainsi un rebondissement classique (tant d'amour, ça ne pouvait pas durer) mais aux conséquences passionnantes : elle meurt en couche, mettant au monde une fille jouée par... Micheline Presle ! Oui, on se croirait en plein De Palma période Schrader.
Obsession, évidemment, tant Pierre, comme Cliff Robertson, confond sa fille avec son amour perdu quand il rêvasse. Gance se retient juste avant l'inceste mais ça le titille fort puisque le veuf ira (presque) jusqu'au mariage avec une gamine sosie de sa fille. Sans aller non plus jusqu'à montrer une Micheline Presle se poudrant le nez à la coke, Gance surprend. Son film part en vrille. Par bonheur.

Photo : Obsession de Brian De Palma

 

 

 

RN

Filmographie d'Abel Gance (lien Imdb)