Palma est une maison où l'on cause cinéma.

De l'actu ciné la plus brûlante au nanar vu à la sauvette, en passant par le gros classique redécouvert en DVD, il y a des films comme ça qui nous donnent envie de vous en toucher un mot.

Des dossiers, des films, des séries, des émissions de télé : prenez une chaise (pas celle là, elle est cassée), faites comme chez vous, cliquez sur les photos : bienvenue à Palma !

 

Richard Nabeth & Dominique Salon,
responsables mais pas coupables

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Palma-rès 2015

Le palmarès 2015, c'est comme le championnat de ligue 1 : il y a le PSG (ici un gros camion) et les autres. Pas une raison pour ignorer la quantité de chef d'oeuvres de l'année !

L'été sur Facebook

Palma prend ses quartiers d'été sur Facebook.
De petits articles rapido pour vous toucher un mot de notre actu ciné.
Terminator Genisys, Magic Mike XXL, Ant-Man, et plein d'autres vous donnent donc rendez-vous ici.

Fast and Furious 7

Le septième film d'une franchise qui prend du galon à chaque épisode est donc passionnant.
Entre un réalisateur génial, un drame humain à gérer et un scénario méta-bourrin, on ne pouvait pas passer à côté des dernières aventures de Dom (!).

Hungry Hearts

Une belle love story vire Rosemary's baby à l'arrivée d'un enfant.
Cette jolie suprise printanière est aussi l'occasion de faire plus ample connaissance avec le déjà grand Adam Driver.

Interstellar

Attendions-nous vraiment ça de Christopher Nolan ?
Un film si gentil, si beau et si bouleversant ?
Retour sur le film de l'année passée. On appelle ça un chef d'oeuvre instantané !

Samba

C'est probablement la stupeur ciné 2014. Samba fabrique une étonnante surprise, discrètement planquée derrière le virage post Intouchables. Pourtant, tout semble casse gueule sur le papier. Quoi ? Encore une french comédie morale sociale après le carton Intouchable ?

A Most Violent Year

Diriger une petite compagnie pétrolière, c'est pas la joie. Surtout quand on refuse de franchir la ligne jaune.
C'est ce qu'apprend Oscar Isaac, à ses dépends, dans le nouveau film de JC Chandor, le petit pas bête qui monte. Belle surprise.

Bande de filles

Après son splendide Tomboy, Céline Sciamma était attendue au tournant.
Bingo, sa Bande de filles semblant évoluer dans un futur dystopique est tout simplement un chef d'oeuvre !

Festival Lumière 2014 : Portfolio

Après les articles, place aux photos. Quelques souvenirs d'un festival qui nous manque déjà.

Festival Lumière 2014 : Grande dame d'un jour

Apple Annie n'est pas le nouvel iphone, mais une clodo qui vend des pommes dans la rue. Elle est enrobée de lumière comme Capra aime filmer ses héros malheureux.
Méconnu, Grande dame d'un jour est pourtant une pure merveille du grand Frankie.

Festival Lumière 2014 : Le désordre et la nuit

Alors que la Nouvelle vague grenouille sérieusement, Gilles Grangier continue de remplir les salles avec ses comédies (Bourvil, Fernandel) et polars (Gabin, Ventura) dans une indifférence critique remarquable.
C'est injuste : Le désordre et la nuit est une merveille de comédie policière !

Festival Lumière 2014 : Réveil dans la terreur

Ted Kotcheff n'a pas fait que le magnifique Rambo.
A ses débuts, il était, avec Peter Weir, un jeune australien excellant dans l'étrangeté du bush. De quoi faire de Réveil dans le terreur une autre belle trouvaille festivalière !

Festival Lumière 2014 : Monsieur Klein

Dans la France occupée, Delon enquête sur un homonyme avec lequel tout le monde le confond. Sauf que l'autre est juif et résistant.
Un classique redécouvert sur grand écran, voilà l'autre kif du festival Lumière !

Festival Lumière 2014 : Fat City

En fait, Stacy Keach est un grand acteur. Devant la caméra de John Huston, le futur Mike Hammer joue les boxeurs minables avec une classe incomparable. Une belle trouvaille festivalière.

Festival Lumière 2014 : Paradis perdu

Le festival Lumière, ça sert aussi à ca : trouver des perlouzes inattendues.
Une pépite d'Abel Gance, par exemple, bien loin de son image lisse de papy de droite. Un beau mélo plutôt barré.

The Broken

Sean Ellis, photographe branchouille, a titillé le genre avant d'éclater les festivals avec son sublime mélo réaliste Metro Manila. Retour sur The Broken, un second long métrage sous influence.

Les Gardiens de la Galaxie

Dans 9 milliards d'années, quand le soleil aura perdu de sa superbe, on imagine l'effarement de nos descendants devant le visionnage des Gardiens de la Galaxie : mélo, comédie carrément musicale, space opéra, aventure, prison break, western, anticipation, grosse punchline, super héros. Palma ne pouvait passer à côté de chef d'oeuvre de l'été !

Les Muppets dans l'espace

Le 17 février 2004, Disney rachète les droits des Muppets. 10 ans plus tard, à la différence de Marvel et Star wars, on se demande pourquoi la compagnie glandouille sur ce geyser créatif. Surtout quand on découvre ces Muppets dans l'espace, petite merveille du début de ce siècle Direct To Video.

Xenia

Un étudiant grec qui file étudier à la Sorbonne pour une thèse sur le mélo américain (Minelli, Sirk et Ray), ça enfile un joli costard. Mais dans Xenia, tout est de traviole. Un peu la faute aux drogues, beaucoup grâce à Counchita Wurst. Mieux qu'une adaptation ciné des aventures de la copine lesbienne d'Hercule, Xenia est notre film grec de l'année !

Godzilla

Après le remake polio de Roland Emmerich, on pensait que Hollywood en avait fini avec Godjira, notre gros lézard préféré. Surprise : Gareth Edwards nous pond une pure merveille !

Bad Times

David Ayer est un petit gars qu'on aime. Pas pour son récent Sabotage, un revival eighties un peu forcé, mais davantage pour son taff de scénariste et son magnifique End of watch. il se trouve que son premier film était du même tonneau : une pépite.

Captain America, le soldat de l'hiver

Après un premier opus fantastique et une prestation éblouissante dans Avengers, revoilà le capitaine américain ! Et le miracle se produit une troisième fois : avec ses airs de film d'espionnage, Le soldat de l'hiver est une pure merveille !

The Grand Budapest Hotel

On avait laissé Wes Anderson sur l'île de son fabuleux Moonrise Kingdom, un chef d'oeuvre difficilement dépassable. Eh bien voilà qu'avec son Grand Budapest Hotel, uchronique et mélancolique, Wes nous pond une nouvelle tuerie !

Les vikings

Bizarrerie du cinéma : les prétendants au titre de meilleur film de vikings se comptent sur les doigts de la main d'un manchot.
Voyons : il y a Le treizième guerrier, chef d'oeuvre de McTiernan, les clips de A-ha, et Les vikings de Richard Fleischer. A part ça ? pas grand chose. Raison de plus pour se replonger dans le classique de Papy Fleischer. Hubert s'y colle, avec sa verve désormais aussi légendaire que la fossette de Kirk Douglas.

Gloria

Non, Gloria n'est pas le remake du classique de Cassavetes. Juste un homonyme en provenance du Chili avec une quinqua qui, malgré les embûches de sa love story, reprend vie.

Quai des orfèvres

Après Melville et Clint en chasseur de nazis, Hubert a posé son monocle sur un grand classique. Où comment Clouzot, tricard en plein après-guerre, nous pond un chef d'oeuvre inoxydable.

Dark Skies

Une tranche d'invasion alien, ça vous dit ?
Ca tombe bien, Dom, grand fan des productions Blumhouse (Sinister, Insidious) offre une seconde chance à ce très chouette Dark Skies. Blumhouse ? Pas d'argent mais des idées !

Quand les aigles attaquent

Hubert Chardot revient et il n'est pas content. Sa mission : réhabiliter une petite merveille de blockbuster martial rangée hativement au rayon des séries B. Ne nous y trompons pas : Avec son Clint tueur de nazis, Quand les aigles attaquent est une vraie merveille !

Philomena

Personne ne s'en était rendu compte mais le dernier Stephen Frears vient de sortir. Un film avec des vieux, au titre aussi somnolent que transparent. Monumentale erreur : Philomena est une nouvelle pierre dans la superbe carrière du plus chabrolien des rosbifs.

Le loup de Wall Street

Oui, le dernier Scorsese est un monument. Avec son scénar complètement dingue et un Léo qui déménage, Le Loup de Wall Street fait partie des grands films de Marty. Dom revient sur cette merveille en poudre.

Albator, corsaire de l'espace

Bonne nouvelle : Albator est revenu. Sans la chanson de Bernard Minet mais toujours avec sa cape et sa balafre. Retour sur notre corsaire préféré, l'une des bonnes surprises de la fin d'année passée.

Le deuxième souffle

2014 commence fort à Palma puisque nous accueillons une nouvelle contribution. Cette fois, c'est Hubert Chardot qui nous fait l'honneur de participer à l'aventure Palma. Scénariste, créateur de jeux vidéo (Alone in the dark, c'est lui !), Hubert est surtout un cinéphile patenté qui nous cause ici d'un grand Melville un peu méconnu.

Capitaine Phillips

Et si, pour Paul Greengrass, l'après Bourne était encore plus passionnant ?
Avec son histoire de pirates modernes, Paulo nous éblouit. Dom en profite pour faire une rétro 2013.

Présentateur vedette : la légende de Ron Burgundy

On le savait depuis Very Bad Cops : quand Adam Mc Kay filme Will Ferrell en gros ringard, ça donne des merveilles. La légende de Burgundy, grand film sorti quelques années plus tôt, se pose même un peu là en profession de foi. Chef d'oeuvre !

Gravity

Pour célébrer la merveille d'Alfonso Cuaron, Dom a essayé d'écrire un article en 3D, avec des mots qui flottent comme Sandra Bullock et son sloggy de l'espace.
Mais comme ça ne marchait pas, il a finalement décidé de faire un abécédaire.

Jappeloup

Un film de cheval avec Guillaume Canet en une de Palma, non mais allô quoi !
Et pourquoi pas un bon film avec Niels Aerstrup tant qu'on y est ?
Belle surprise : sous ses atours un peu pourraves, Jappeloup est très (trés) bien.

Ma vie avec Liberace

On l'avait laissé avec un chouette film sur les antidépresseurs : six mois plus tard, Soderbergh revient, plus en forme que jamais, avec un film annoncé comme étant son dernier. Cette fois, le stakhanoviste de la pelloche s'intéressse à la romance entre un pianiste gay et sa créature.
Vu la merveille, espérons qu'il revienne vite !

   

Click here to visit Palma in english (Google translation)

..